jeudi 18 décembre 2008

Souvenir d'une Amie

Je fouillais dans mes affaires essayant de retrouver je ne sais quelle paperasse quand je retrouve une feuille toute souillée qui m’est servie comme brouillon pour un mot que je devais écrire à une amie.
Je ne me rappelle pas de la date exacte quand j’ai écrit ce mot, mais je crois que ça date de 9 à 10 ans. C’est fou mais quand je relis ces mots que j’ai écrits pour une si chère amie, tous mes souvenirs me remontent à la gorge et je me sens envahie par une certaine magie du moment. C’est comme si je revivais les même émotions que j’avais éprouvée au moment où j’avais écrit ce mot pour Hind…
En voici la transcription :
« J’ai les larmes aux yeux rien qu’à penser au fait qu’un de ces jours-15 ou 20 ans later- tu replongerais dans tes souvenirs comme on se plonge dans un beau rêve pour te rappeler les moments forts de ta vie, des moments que t’as partagé avec tes amis, des moments d’où se dégagera tendresse et sensualité comme si c’était hier, car même si la fleur se fane elle garde toujours son parfum.
Ça fait à peut près 8 ans que je te connais – la meilleure chose qui me soit jamais arrivée. C’est vrai que l’on a été « séparées » durant ces 2 dernières années mais sache que tu es toujours présente dans mes pensées et j’espère que c’est de même pour toi.
Tu sais ?! T’as vraiment changé ! Rassure toi c’est pour le mieux. Déjà au collège t’avais l’aire d’être en avance par rapport à ton âge. Insouciante, spontanée, tu jouais les « Bad girls » et ça te donnait un charme ensorcelant. A présent, tu es plus calme, plus sérieuse et surtout plus ambitieuse, mais tu n’a point perdu ton profil humoristique, ce qui t’a toujours permis d’avoir d’excellentes relations sociales.
Te rappelles tu de ce jour là où tu t’es effondrée en pleures devant moi ? Et moi la sotte au lieu de te consoler ou te réconforter j’ai commencé à chialer à tes côtés. Ce jour là j’ai su que derrière cette montagne de vivacité et de joie de vivre il y avait une créature innocente et inoffensive qui a toujours su surmonter ses peines et ses problèmes en donnant cette apparence calme de bien être et de confiance en soi. Tu ressembles à ce lac si paisible dans lequel on a jeté une pierre, à cette instant il s’agite et ses flots se déchainent, mais après une seconde il redevient calme et paisible tel qu’il était. Mais la pierre est toujours tout au fond du lac, prête à réapparaître à ma première tempête qui se propose. Tu vois bien de quoi je veux parler. Ben, je crois que pour un petit mot j’en ai trop mis comme ça, donc pour finir en délicatesse, je te souhaite de tous mes sens la réussite dans tes études, ta carrière, tes prochaines amitiés, bref dans ta vie quoi. Et saches que quoi qu’il arrive tu resteras pour moi Hind que rien ne peut arrêter et qui n’en fait qu’à sa tête ce qui la rend exceptionnelle. »

from Bouchra with Love

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire